JIMMY THACKERY and the Drivers
Inside Tracks ((Telarc/socadisc)

Jimmy Thackery commence à être un routier du blues rock. Avec un premier groupe
(The Nighthawks, trois albums) jusqu’en 1987, puis en trio depuis avec the Drivers, il a enregistré des superbes opus de blues rock. Les premiers étaient d’ailleurs distribués chez Dixiefrog (dont un live incendiaire « Wild Night Out »). Il y eut ensuite un extraordinaire CD où il revisitait les standards d’Eddie Hinton, « We Got It», indispensable pour tout fan de rhythm'n blues couillu.
Une dizaine d’albums suivra, dont un en duo avec Tab Benoit, « Whiskey Store », et le live de la tournée annuelle qui suivit. Les disques s’enchaînent pour le plus grand plaisir de nos oreilles. La cuvée 2008 donne dix titres (dont deux instrumentaux jouissifs comme à son habitude) de blues rock où la partie belle sera réservée à la guitare, instrument de prédilection de Jimmy. Une reprise vitaminée de Chuck Berry, « Promised Land », met l’album sur des bases élevées. En plus d’être un excellent technicien du manche, l’homme a un chant grave et cool bien agréable à l’écoute. Contrairement à certains de ses confrères, les titres ne deviennent pas «chiants» à l’usure, car il se renouvelle avec une certaine finesse dans ses exercices solistes. Pour situer le bonhomme, il avait repris en trio avec Popa Chubby et Walter Trout, sur une compilation dédiée à Jimmy Hendrix, un « Who Knows » ahurissant.
Ici tous les styles sont représentés : blues traditionnel, blues rock, toujours avec une honnêteté et une qualité qui raviront les fans des premiers Thorogood, Trout, Bill Perry, Coco Montoya et consorts. Tout rocker qui se respecte doit avoir un Thackery studio et un live dans sa cd-thèque.

JS Thirion