THE TERRY ECKARD BAND
Rebel on the Highway (2009)


Voici trois lascars, venus de Caroline du Nord, au caractère affirmé. Ils se définissent comme the Bad Boys of Boogie. Nos trois mauvais garçons, si ils savent taquiner le goulot de Jack Daniels, s’en servent aussi pour le faire glisser sur la guitare d’une sacrée façon. Le bretteur en chef Terry Eckard, à qui incombe la tâche, est vraiment fabuleux. Son jeu de slide est l’atout majeur de cet album où j’ai eu du mal à entrer, puis après plusieurs écoutes, j’ai déniché beaucoup de diversité, un style propre à ce talentueux power trio. Moins ravageur qu’un autre trio sudiste comme The Jay B. Elston Band, leur approche du southern boogie est plus souple, plus variée, comme le titre "Mothers" qui est une ballade plein sud dans le style MTB, avec une slide lumineuse. De la hillbilly musique sur "Outlaw", du blues à la John Hammond sur "Loves Got Me Cryin’ ", un instrumental latino avec "Maria’s Fire", un groove envoûtant sur "Beautiful Machine" et un boogie épileptique dans "Cat Square" en font un album sincère et généreux.

Jacques Dersigny