JOE PITTS BAND
One Night Only (CD, 2008)

Titles:
01. Blue light rain
02. Blackout
03. Outskirts of town
04. Step into the dark
05. Tales of brave Ulysses *
06. Just a matter of time
07. Lonesome boy from yesterday
08. Zambified
09. Mr. Big
10. VT Inst #6 Jam

Personnal:
Joe Pitts : Guitar, Vocals
Jimmy Lynn : Bass, Vocals (*)
David Bishop : Drums

Coucou, revoilà Joe Pitts! En solo, cette fois. Conformément à ses (bonnes!) habitudes (voir l'album public "acoustique" de Liquid Groove Mojo, son groupe), ce live se veut sans retouche ultérieure, ça passe ou ça plante! Au moins, cette politique intègre a-t-elle la vertu de nous rappeler quelques 33 tours live d'antan, dont la sueur aurait pu sourdre, tellement ils étaient "habités" jusqu'aux petites erreurs des musiciens ou aux incidents parsemant un show : comme si on y était, et ces albums pétris d'authenticité nous étaient d'autant plus chers. Cette fois-ci, le live sera électrique, éclectique et en trio, histoire de changer un peu.
Comme beaucoup ces derniers temps, Joe Pitts navigue entre blues, jazz-rock, rock plus ou moins sudiste, funk et jam, en mêlant aussi morceaux chantés et instrumentaux ("Blackout", disgression jazz-rock sur une rythmique funkysante, avec à la clé un solo de batterie, "Zambified", toujours à cheval entre jazz-rock et funk, avec un son de guitare à la saturation épaisse, et " VT Inst #6 Jam", beaucoup plus débridé/rock'n roll, prétexte à quelques magnifiques envolées de la guitare, y compris en slide), originaux et reprises choisies ("Outskirts of town", classique du blues lent popularisé par Leadbelly et joué ici avec beaucoup de sensibilité, "Step into the dark", agréable compo punchy de Robin Trower, " Tales of brave Ulysses", chanté par Jimmy Lynn au timbre plus grave que celui de son leader, et issu du répertoire de Cream, ce qui explique l'utilisation de la wah-wah, et enfin le classique de Free " Mr. Big", que nous écoutons toujours avec plaisir, surtout dans une bonne version, comme c'est le cas ici), ce qui permet de juxtaposer sur une galette des morceaux très divers. L'avantage de la formule est de démontrer au monde l'éventail des possibilités du groupe, l'inconvénient réside dans le risque de multiplier la grimace que peuvent faire certaines personnes, pourtant enthousiastes sur l'interprétation des titres qui leur plaisent, face à des morceaux dont le style ne recueille vraiment pas leurs faveurs.
Si on a l'esprit ouvert et l'aptitude à "digérer" à peu près tous les styles de la palette du groupe, on passe quand même un sacré bon moment avec ce trio bien au point, qui souligne la qualité et la diversité du jeu de Joe Pitts (non, il ne brille pas qu'avec le bottleneck au doigt!) ainsi que ses capacités de chanteur. Ses efficaces comparses ne sont pas relégués au rang d'utilités, et bénéficient de quelques libertés de la part de leur leader pour mettre en évidence leurs petits talents. Et puis comme pour le live acoustique du Liquid Groove Mojo, rien que le fait de prendre le risque de sortir un disque live non retouché ensuite mérite que vous vous ruiez en masse sur cet album : dans un monde trop souvent frelaté, un peu d'authenticité et de talent, ça fait du bien!

Y. Philippot-Degand